• Chapitre 4 : Erza

    Chapitre 4 : Erza

    La dernière chose que je vis avant de m'évanouir fut Jellal au-dessus de moi qui criait mon nom.

    ***

    Le combat avait été inégal, il faut le dire.

    Lucy et moi avion été prises en embuscade, et nos attaquants étaient vraiment très forts !

    La seule femme des Terror's Spirit, une rousse/châtain aux grands yeux pâles portant une robe blanche, se tint en retrait, un sourire au coin des lèvres. Elle était apparue devant nous, portée par un vent froid qui se matérialisa en un jeune homme aux cheveux gris et aux yeux bleus. La jeune femme caressa la joue de l'homme qui nous fit un clin d’œil et indiqua nos jambes d'un geste de la main. Je ressenti alors un engourdissement suivi d'une douleur froide. Mes chevilles commençaient à geler ! Idem pour Lucy. Celle-ci appela Horlogium mais cela n'arrangea rien. Je m'armai donc de l'épée qui va avec l'Armure de l'Impératrice des Flammes et passa la lame chaude sur mes jambes, entièrement recouverts de glace.

    Je fut enfin délivrée mais avant que je puisse m'approcher de Lucy le mage ennemi bondit et s'interposa entre nous deux. Il fit sortir des pics de glace de la terre ; le temps que j'enfile l'armure Féline, le sol était déjà recouvert de neige. Un blizzard se lit à souffler et j'entendis mon amie crier. A ce moment, je gémit de douleur et cracha du sang. Je vis une pointe de glace sortir du côté droit de mon ventre.

    Non, je n'allais pas me laisser vaincre aussi facilement ! Dans un accès de colère je me dégagea du pic de glace. Armée des épées Photons, j'enchaînai explosion sur explosion en visant mon adversaire. A chaque fois qu'il m'atteignait, de la glace se formait sur ma blessure. Mais peu-à-peu, je pris le dessus sur le mage.

    Dumoins je le croyais. Car quand, enfin, j'immobilisa mon ennemi, Lucy gémit et, horrifiée, je m'aperçus que non seulement la glace l'avait quasiment entièrement recouverte mais un troisième mage armé d'une faux avait passé sa lame autour du cou de mon amie. Le mage du froid partit dans un grand rire victorieux avant de se changer en un vent froid. Une lame me transperça alors l'épaule et j'entendis la femme ricaner à mon oreille :

    - Dis adieu à la vie, petite fée, tu vas mouri...

    Mais je n'entendis pas la fin de sa phrase (bien qu'elle fut facile à deviner). Le seul son qui me parvint fut la voix de Jellal.

    « Chibi Tail ou Fairy Maker 2Pitits croquis en peinture »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 17:05

    Yeah ! En voilà, un retournement de situation :p hâte de voir la suite !! *-*

    Kanna

    2
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 17:23

    Pour la suite tu verras, j'ai plein d'idées, plus qu'à les écrire ! ^^

    3
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 20:28

    La suiteuuuuuuuuuuuuuuuh ! *o*

    4
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 15:31

    ^^ J'vais m'y mettre ! Et toi ? A quand TA suite ? wink2

    5
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 16:30

    AAAAAAHHHHH ! J'EXIGE de pouvoir lire la suite dans moins deux trois h 42 ! XD

    Kanna :)))

    6
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 18:54

    Je vais la poster ce week-end promis !

    7
    Samedi 7 Novembre 2015 à 09:16

    Yeah !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :